mardi 12 mars 2013

Tatiana de Rosnay_Spirales


4ème de couverture :

Hélène, la cinquantaine paisible, mène une vie sans histoire auprès de son mari, de son fils, de sa fille et de ses petits-enfants. Hélène est une épouse modèle, une femme parfaite. Un jour d'été caniculaire à Paris, sur un coup de tête, elle cède aux avances d'un inconnu. L'adultère vire au cauchemar quand, au lit, l'amant sans nom meurt d'une crise cardiaque. Hélène s'enfuit, décidée à ne jamais en parler et, surtout, à tout oublier. Mais, dans son affolement, elle laisse son sac à main... avec ses papiers. 
Happée par une spirale infernale, Hélène ira très loin pour sauver les apparences. Très loin, mais jusqu'où ?
Dans ce roman au suspense hitchcockien, Tatiana de Rosnay explore les arcanes de la bonne conscience et la frontière fragile entre le bien et le mal.

Citations :
" Prononcer, c'était avouer, exposer la vérité. Il fallait tout mettre derrière elle."
" Elle avait passé des décennies entières à tendre l'oreille, à sourire, à prendre la main, à tapoter les poignets, sans écouter vraiment. sans se donner. sans s'investir. "
Mon avis :

Never judge a book by its cover ! Un résumé accrocheur, prometteur, ça ne fait pas tout, la preuve. 
Cette lecture fût pour moi la deuxième de cette auteure, après "Elle s'appelait Sarah", et le moins que je puisse dire, c'est que j'ai bien vu la différence entre les deux récits.

En réalité, si j'ai mis un peu de temps à écrire cet avis, c'est tout simplement parce que je ne savais pas quoi en penser moi-même... Sur le moment, mon avis était plutôt négatif, j'ai donc voulu prendre un peu de recul, pour ne pas descendre ce roman en flèche... 

Il en ressort que mon avis est plus mitigé, mais toujours un peu péjoratif. Je m'explique. J'ai aimé le principe de l'histoire, le fait que tout puisse basculer du jour au lendemain, et qu'on se retrouve seul, noyé dans une spirale infernale, à devoir supporter le poids de nos mensonges. Ça, et la brièveté des chapitres. J'adore les chapitres très courts, je trouve que ça rend le récit très fluide, la lecture très rapide, et heureusement que c'était le cas ici, sans quoi, il y aurait eu de fortes chances que je n'aille pas au bout.

En effet, je n'ai pas du tout - mais alors pas du tout ! - aimé le personnage principal, Hélène.
D'accord elle n'est pas très heureuse car elle s'ennuie dans la routine qui s'est installée dans sa vie, d'accord elle peut en avoir marre que tout le monde la prenne pour une sainte, mais de là à utiliser ça comme prétexte pour sauter sur le premier venu (en plus sans protection...), tout ça parce qu'il la regarde, je trouve ça très moyen bof, déjà.

Ensuite, le fait qu'elle se justifie en se disant que de toute façon, son mari l'a déjà trompée, alors pourquoi elle aussi ne pourrais pas le faire, euh..... mouais... Si ton mari se jette d'un pont, tu vas faire la même chose aussi ?! Désolée pour le langage, mais pour moi, elle a une mentalité à la con, et ses réflexions sont complètement absurdes ! Déjà, quand une personne du couple trompe l'autre parce qu'elle est amoureuse d'une tierce personne, je trouve ça vraiment vil (pour ne pas dire dégueulasse...). Si tu aimes quelqu'un d'autre, aies au moins le courage et la correction d'aller au bout des choses, de rompre proprement pour te mettre officiellement avec l'autre personne. Mais ici, c'est plus tromper pour tromper, il l'a fait donc je le fais aussi, et ça ne me plaît pas du tout. D'autant plus que, s'il l'a trompée, elle sait combien ça a dû lui faire mal, combien elle a dû se sentir trahie, et elle lui fait la même chose ! Il le mérite peut-être, mais du coup, c'est certain, elle ne vaut pas mieux que lui.

Et après, toute fière d'elle, elle se dit "s'ils savaient", comme contente d'avoir un secret... On dirait qu'elle l'a juste fait pour se prouver qu'elle n'est pas la "Sainte Hélène" que tout le monde pense qu'elle est. Enfin bon, si elle a besoin de ça juste pour prouver aux autres qu'ils ont tort, personnellement, je trouve ça pathétique et pitoyable... En plus, c'est un peu bête puisqu'elle sera la seule à le savoir au final... 

Bien évidemment, car elle ne voudra pas que ça se sache, que son mari l'apprenne. Alors elle va devenir, la pro du mensonge. Et ça va marcher, puisqu'au vu de son apparence de fille sage, personne ne croira jamais qu'elle a été capable d'un tel acte. C'est forcément une coïncidence. Comme quoi les apparences.... 

Bref, ce personnage m'est apparu comme antipathique, désespéré, passif..... Elle est lâche, elle choisit toujours la fuite ou la solution de facilité... Je ne la plaindra pas, j'ai au contraire envie de lui dire qu'elle l'a cherché et que c'est bien fait pour elle !

Deuxième point qui me chagrine un peu, c'est la fin. Je ne sais pas quoi en penser, je n'ai pas bien compris si tout ce qu'il s'est passé dans le livre n'était qu'un rêve ou pas. Le prologue en italique, qui correspond en fait à la fin de l'histoire, tendrait à montrer que ça s'est vraiment passé, mais alors ça voudrait dire que son mari est complice et qu'il a couvert son crime ? Mais comme on n'a aucune autre indication... I don't know xD

Troisième chose : l'auteure répète SANS ARRET le mot "placide", à croire que tous les personnages sont placides, et qu'elle n'a que ce mot dans son vocabulaire. Une fois ça passe, deux fois aussi, mais quand c'est tout au long du livre, ça devient lassant.

PLACIDE : Qui est doux, paisible, calme.

Vraiment pas ce qui nous est annoncé sur la quatrième de couverture quoi ! On nous promet un suspense hitchcockien  eh ben, si jamais vous le trouvez n'hésitez pas à m'en faire part, car moi, j'ai trouvé que dans ce livre, tout était prévisible ! A tel point que vers le milieu du livre, je me suis ennuyée, c'était looooong, j'avais vraiment l'impression que ça tournait en rond, et je me demandais quand Hélène allait ENFIN réagir...
J'en étais à regarder les numéros de pages toutes les 2 minutes pour voir si j'avais avancé...

Bref, excusez-moi encore si le personnage principal s'en est pris plein la tête, mais je ne pouvais vraiment pas la supporter, ça a été très dur de terminer ce livre... Cela dit, je le répète, ce n'est que mon avis. D'autres ont surement aimé, et peut-être même vous, qui sait ? :)

Ma note : 1,5/5
Infos :
Titre : Spirales
Auteur : Tatiana de Rosnay
Edition : Le Livre de Poche
Publication : 2010
Pages : 185
Prix : livre offert

4 commentaires:

  1. Waouh ! C'est une mauvaise note ça ...
    Je suis justement entrain de lire Elle s'appelait Sarah (dont tu parlais au début dans ta chronique). Et je pense que ça va être un gros coup de coeur.
    Mais avec ta chronique, ça me donne un peu moins envie de découvrir d'autres livres de l'auteure ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle s'appelait Sarah, j'ai vraiment beaucoup aimé ce livre !! et le film m'a fait pleurer ^^ par contre, comme je le dis, ce n'est que mon avis et bon c'est dur d'aimer un livre quand on ne supporte pas le perso principal... mais je sais que d'autres ont aimé voire adoré ce livre, par exemple Anne-sophie, de Askmetoread, je te mets le lien vers sa chronique : http://askmetoread.blogspot.fr/2012/06/spirales-de-tatiana-de-rosnay.html
      perso, ça ne m'a pas dégoûtée de l'auteure, je pense que je lirais d'autres de ses livres, c'est juste celui-là qui n'est pas passé ^u^

      Supprimer
    2. Je vais lire différentes chroniques sur tous ses livres, comme ça, je me ferais une idée de celui-ci que j'ajouterai dans ma wish list =D

      Supprimer
    3. Très bonne idée ;D Bonne lecture en tout cas ! ;) hâte de voir ton avis sur Elle s'appelait Sarah ! (parce que j'avoue je commente pas souvent, mais je regarde quand même ;D)gros bisous !

      Supprimer